La situation de l’eau à Baraka

Chaque jour la situation de l’eau à Baraka est énervante et fatigante. Est il possible de vivre sans l’eau ? Nous allons vous montrer la réalité que nous vivons quotidiennement  avec la situation de l’eau à Baraka.

Vers les années 1992-2000 la provenance de l’eau était très difficile car on n’avait pas de borne fontaine dans notre quartier alors que l’eau est une source indispensable à la vie de l’homme. Ainsi pour nos besoins quotidiennes on était obligé de marcher plus de 300m pour chercher de l’eau et on faisait plus de cinq aller retour dans la jour C’est comme passer tout son temps à voyager d’un pays à l’autre ou faire le tour du monde.

Pendant des années on a vécu dans ce calvaire. Nous aidons nos parents en allant chercher de l’eau, et des fois il avait des coupures d’eau ces jours on avait pas accès à l’eau et on restait des heures à attendre avec nos récipients, nos bouteilles vides, désespérer on rentrait sans eau, épuisés par la fatigue d’une si longue marche, nos habits trempés de sueurs, nos habits trop sale et nos corps couvertes de poussière, nos mamans qui étaient impatientes de nous revoir pour commencer leur tâche ménagères étaient déçues de notre arrivés. 

La première bornes fontaine qu’on a eu dans le quartier à était mise en place par Jacques Bignucour qui était un responsable de ENDA TIER MONDE et qui a beaucoup fait pour Baraka. Ce jour toute la population était heureuse trop motivée pour ce premier changement on chercher des cailloux de par et d’autre, on rassemblé du sable pour la construction du robinet ce travail nous remplir de joie car la borne allé diminuer notre peine vécu pendant des années. Aujourd’hui la situation de l’eau à Baraka a un peu changé grâce aux branchement sociaux auxquels les responsables on pu accéder par de nombreuses aides provenant d’un peu partout ,grâce ces derniers la population de Baraka bénéficie de deux bornes fontaines qui assurent quotidiennement l’alimentation de l’eau pour les différentes familles .

Mais malheureusement des problèmes sont confrontés chaque jour du matin au soir par le manque de patience vis-à-vis des personnes qui se rencontrer dans les bornes fontaines voir même des bousculades et parfois des chamailles. Comme tous les matin vers 10h les bornes sont remplis de monde, après avoir épuisée leur réserve d’hier chacun à hâte de remplir ses récipients cause pour laquelle il y’a une longue file d’indiennes . Des femmes qui parle de gauche à droite avec certains enfants qui pleurent sur le dos de leur mère et d’autres qui jouent autour de la borne. Après avoir remplie leurs seaux, elles doivent les mettre sur la tête pour l’amener chez eux chose qui est très difficile mais par manque de moyens financiers on a toujours pas de bornes dans nos maisons. L’eau doit être à la porté de tous pour tout besoins, alors qu’on est obligé de se laver une fois par jour pour économiser l’eau, pour même faire le linge on doit rassembler beaucoup d’habits sale en utilisant un peu d’eau et pareil pour la vaisselle.

En somme, il y a eu des changements sur l’obtention de l’eau à Baraka mais la population vie toujours dans ce besoins, car elle perte beaucoup de temps pour puiser de l’eau avec une foule incroyable faisant la queue. Cependant le problème de canalisation est source de débat.

Ce texte a été produit par les trois blogueurs de Baraka qui sont Ousmane Ly, Aissatou Sow et Dieynaba Ba.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s