Problème d’assainissement à Baraka

Parler d’environnement sain et propre revient à parler de canalisation. À Baraka l’assainissement du quartier reste un véritable casse-tête. Pour en savoir d’avantage sur ce véritable problème de santé publique, nous sommes allés à la rencontre du chef de quartier M. ABDOU SEYE pour lui poser quelques questions sur l’absence de canalisations à BARAKA.rps20160809_160501
L’assainissement permet à une communauté de vivre dans des conditions de vie décentes, et apporte à la fois à une population l’hygiène, la salubrité et les conditions nécessaires pour rester en bonne santé. D’après M. SEYE chef de quartier de BARAKA, les difficultés d’assainissements font partie intégrante de leurs vies de tous les jours. Au début, c’est grâce à « ENDA TIERS MONDE » que feu JACQUES BIGNUCOUR a constaté les soucis de canalisations du quartier. C’est ainsi qu’il a mis en place des tuyaux permettant d’évacuer les eaux usées directement vers la mer. Ceci a été d’une importance vitale, car cela a permis de mettre en place deux toilettes publiques et d’assurer la canalisation d’une partie du quartier.

Cependant plusieurs années sont passées, la population de BARAKA a augmenté et le réseau de canalisation n’a jamais pu bénéficier depuis lors, ni d’entretien encore moins d’expansion. Ceci est la cause du déversement quotidien des eaux usées dans le quartier. En plus de cela, une partie de BARAKA ne bénéficie même pas de ce réseau de canalisation. Depuis le décès de Jacques BIGNUCOUR, les travaux d’assainissements se sont arrêtés.

En ce moment, la population souffre énormément de ce manque de canalisation, et est obligée d’aller verser leurs eaux usées quelque part dans le quartier, et paie pour le faire. En période hivernale, les habitants sont obligés de laisser couler toute l’eau sale qu’ils avaient mis dans des récipients, entraînant ainsi l’insalubrité dans le quartier. Malgré ce manque d’assainissement, BARAKA est la majeure partie du temps propre du fait que la population est engagée à entretenir leur quartier. De ce fait, les jeunes organisent régulièrement des journées de nettoyage appelé « SET SETAL ».

À BARAKA, il n’y a pas de comité chargé de l’environnement, néanmoins le quartier reste propre. M. SEYE nous explique qu’une fois il est parti à l’ONAS* pour savoir quand est-ce que le quartier pourra bénéficier d’un réseau de canalisation. Il a été étonné d’apprendre que selon les autorités, le secteur de l’hydraulique à toujours occupé une place importante dans la stratégie de développement économique et social du Sénégal, mais ils ne peuvent pas nous relier au réseau, car nous ne disposons pas tous d’eau courante dans nos maisons.

Aujourd’hui la population est très optimiste dans l’avenir du quartier grâce à « YOU FUNDATION » et ses partenaires qui projettent de reconstruire le quartier, et nous pourrons disposer de nouvelles canalisations, d’un accès à l’eau courante et de meilleures conditions de vie dont la population rêve toujours.

*= Office Nationale d’Assainissement du Sénégal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s