Les conséquences de l’hivernage et des inondations à Baraka

Comme le dit l’adage « le bonheur des uns fait le malheur des autres ». C’est durant la saison des pluies que cette maxime est bien prouvée. Si l’hivernage fait l’affaire des paysans et des cultivateurs qui attendent impatiemment l’arrivée des premières pluies, ce n’est pas le cas pour d’autres. À l’approche de la saison des pluies, les citadins de Dakar habitant dans certaines zones inondables dorment les yeux à moitié fermés. C’est le cas des habitants de Baraka. Dans cet article, nous ferons une description non exhaustive des problèmes rencontrés par les habitants de la cité durant la saison des pluies. La vie à Baraka durant la saison des pluies est très compliquée du fait de l’étroitesse des maisons et de la surpopulation. Pendant la période hivernale, les habitants vivent un véritable calvaire. Beaucoup de problèmes prennent de l’ampleur pendant l’hivernage, comme l’insalubrité qui cause des maladies chez les enfants, du fait qu’ils jouent sous la pluie et les eaux stagnantes, parfois même avec les pieds nus.

rps20160919_121509

Dans certaines maisons, quand il pleut, il se produit des fuites d’eau, de ce fait, les membres de ces familles puisent l’eau et le verse dans la rue, ce qui est très pénible et cause des problèmes environnementaux. Une bonne partie de la population pratique l’élevage, ainsi après la pluie, de mauvaises odeurs s’échappent des enclos, pire, certains en profitent pour verser toutes leurs eaux sales dans la rue à cause du manque de canalisations. Pendant cette saison, certaines mères de famille vivent quasi quotidiennement des calvaires pour nourrir leurs familles. Du fait du manque de moyens, ces femmes utilisent du charbon de bois pour cuisiner et avec la pluie, elles peuvent y passer des heures, mais elles sont obligées de préparer le repas sous la pluie pour nourrir leurs familles. Dernièrement, la pluie de ce dimanche 18 septembre, a causé beaucoup de dégâts à Baraka. C’est une journée qui a été marqué par des inondations dans le quartier, même s’il se situe dans une zone pente vers les cités voisines. Cependant, après les pluies, la population vie dans l’inquiétude car les enfants tombent très souvent malade, à cause de la prolifération des moustiques et donc du paludisme. Fort heureusement, Baraka a une population très soudée qui surmonte tous les obstacles en étant unie. Par exemple, chacun essaie d’aider son voisin en cas d’inondation. Malgré toutes ces conditions de vie très difficiles, la population de Baraka rêve qu’un jour, elle pourra être dans de meilleures conditions de vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s