Les jeunes électriciens de Baraka

A Baraka, même si la plupart des jeunes ne sont pas diplômés, cela n’empêche pas qu’ils soient courageux, dignes et travailleurs. Nous sommes allés à la rencontre de quelques jeunes électriciens de Baraka. Voici le compte rendu de l’entretien que nous avons eu avec eux.
Juste après leur retour de leur emploi respectif, nous avons rencontré ces trois jeunes électriciens qui sont Alassane BARRY, Alassane SOW et Gaspard CONDÉ. Ils sont très passionnés par leur métier. Electricien, est le nom donné au métier qu’ils s’exercent en matière d’électricité. Et c’est eux qui assurent la réalisation, la maintenance et la modification d’installations électriques.

Alassane BARRY est un électricien âgé de 31 ans qui a fait ses études jusqu’en classe de troisième secondaire. Il nous a aussi fait savoir qu’il a à son actif dix ans d’expérience comme électricien. C’est un jeune homme très courageux qui travaille sur plusieurs chantiers pour satisfaire ses besoins financiers et aider sa famille.

Alassane SOW, est né en 1997 et habite aussi dans le quartier. Il est aussi très motivé mais a très tôt abandonné ses études. Après cela, il a suivi une formation en électricité à ASSAFIN. Il a obtenu son CAP en 2014. Depuis lors, il travaille sur les chantiers et pour des particuliers. Son coéquipier Gaspard, né en 1995, a aussi obtenu son CAP la même année à l’école JCLTIS de MBAO. Les deux forment leurs petits frères, qui sont au nombre de quatre, dont trois habitent à Baraka: Babin Sow, Alpha Ba et Abdoul, qui poursuivent leurs études.

A la descente, ils suivent leurs jeunes frères électriciens pour s’exercer en faisant les petits travaux : comment faire des installations électriques dans certaines chambres à Baraka ou changer des prises et des douilles de lampes.

Ces jeunes se battent jour et nuit pour leur métier, mais parfois ils sont confrontés à de nombreuses difficultés comme le manque de matériel comme des perceuses, testeurs électroniques et des équipements de sécurité pour bien parfaire leur travail. Malgré leurs limites, ils rêvent de renforcer leurs capacités en ayant à leurs dispositions un local pour bien travailler en équipe et former certains jeunes sans travail à Baraka. Ils veulent aussi participer aux futurs travaux de la nouvelle cité Baraka.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s