THE TRAINER’S ADVICE ON THE STRENGTHENING OF BARAKA ARTISAN CAPACITIES IN MANAGEMENT AND MARKETING

As part of the training of the craftsmen of Baraka supported by the YOU Foundation in Germany and started since July 2017, we continue our series of interviews with the direct beneficiaries that are the artisans themselves. This time we went to meet the trainers to give us their impressions, their views on the behavior of craftsmen to the training.
Here are their reactions:

rps20170830_012354

M.SECK, Professor of Management and Marketing: « I am very pleased to be among the teachers of the artisans of Baraka and it is with great pleasure that I help these craftsmen because they are very motivated and courageous. Most of them are illiterate cause why courses are done in Wolof to enable them to better understand and participate. To evaluate them one does that orally because as you know their levels of education is very low and most do not know how to write so it is a difficulty and a constraint. But it is possible to manage by explaining through case studies, simulations until all participants are at the same level of understanding. The other difficulty is that there are many absences and cases of delay which according to the craftsmen is not easy for them as they combine work and capacity building sessions. But on the whole we can say that it is acceptable because they always manage to get by.  »

rps20170830_012241

M. KANE, Professor of General Informatics: « As my colleague MrSeck has said, it is with pleasure and love that we do our work. In general computing there are two, Mrs Sara DIÈNE and I, we divide the groups according to our timetables. I see that the craftsmen of Baraka are very courageous and I welcome this behavior because that is what will facilitate our work. In computer science, the practice is more important than the theory and this I explained well to the craftsmen. We have a heterogeneous group composed of those who have little notion in computer science and those who do not have it so I am obliged to put them on the same level. We also noticed that it is the young boys who are most involved in computers compared to women. But among women, there are also those who have a capacity for understanding faster than others, so it is for us to assist them more so that they are at a certain level.  Overall, the group follows the courses well and on a regular basis.  »

rps20170830_012310

Mr Diouf, Professor of Management Informatics  » It is with pleasure that I am practicing this trade in Baraka. Craftsmen are courageous and ambitious because it is not easy for them to combine work and these capacity building sessions. Many of them have no concept in management, so we try to separate them into two groups to better work in coherence. All courses are in Wolof to help them better understand and evaluate them orally. The only difficulty we face is delays and absences. Sometimes we are obliged to organize remedial sessions or they disrupt the course by questions that we have already overcome. If not all in all we can say that the sessions are going well and the craftsmen of Baraka are really brave and patient. « 

L’AVIS DES FORMATEURS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES ARTISANS DE BARAKA EN GESTION ET EN MARKETING

Dans le cadre de la formation des artisans de Baraka soutenu par la YOU Fondation en Allemagne et qui a démarré depuis Juillet 2017, nous poursuivons nos séries d’interview auprès des bénéficiaires directs que sont les artisans eux-mêmes. Cette fois ci nous sommes allés à la rencontre des formateurs pour qu’ils nous livrent leurs impressions, leurs points de vue sur le comportement des artisans à la formation.
Voici leurs réactions :

rps20170830_012354

M.SECK, professeur gestion et marketing : « Je suis très ravi d’être parmi les enseignants des artisans de Baraka et c’est par immense plaisir que j’aide ces artisans car ils sont très motivés et courageux. La plupart d’entre eux sont analphabètes cause pour laquelle les cours se font en wolof pour leur permettre de mieux comprendre et de participer. Pour les évaluer on le fait que oralement car comme vous le savez leurs niveaux d’études est très bas et la plupart ne savent pas écrire donc c’est une difficulté et une contrainte. Mais on arrive à gérer en expliquant par des études de cas, des simulations jusqu’à ce que tous les participants soient au même niveau de compréhension. L’autre difficulté c’est que il y’a beaucoup d’absences et des cas de retard ce qui selon les artisans n’est pas facile pour eux car ils combinent le travail et les sessions de renforcement de capacités. Mais dans l’ensemble on peut dire que c’est acceptable car ils arrivent toujours en s’en sortir. »

rps20170830_012241

M.KANE, professeur d’informatique général : ‘’ Comme mon confrère M.Seck l’a bien dit c’est avec plaisir et amour qu’on fait se travail. En informatique générale on est deux, Madame Sara DIÈNE et moi , on se répartit les groupes selon notre emplois du temps. Je vois que les artisans de Baraka sont très courageux et je salue ce comportement car c’est cela qui va faciliter notre travail. En informatique, la pratique est plus importante que la théorie et cela je l’ai bien expliqué aux artisans. On a un groupe hétérogène composé de ceux qui ont peu de notion en informatique et ceux qui n’en ont pas donc je suis obligé de les mettre au même niveau. Nous avons remarqué aussi que ce sont les jeunes garçons qui s’investissent le plus en informatique par rapport aux femmes. Mais parmi les femmes, il y a aussi celles qui ont une capacité de compréhension plus vite que les autres donc il s’agit pour nous de les assister d’avantage pour qu’elles soient à un certain niveau.
Dans l’ensemble le groupe suit bien les cours et de façon régulière. »

rps20170830_012310

Mr Diouf, professeur d’informatique de gestion ‘’C’est avec plaisir que j’exerce ce métier à Baraka. Les artisans sont courageux et ambitieux car il n’est pas facile pour eux de combiner le travail et ces sessions de renforcement de capacités. Beaucoup d’entre eux n’ont pas de notion en gestion c’est pourquoi nous essayons de les séparer en deux groupes pour mieux travailler dans la cohérence. Tous les cours se font en wolof pour les aider à mieux comprendre et les évaluer oralement. La seule difficulté que nous rencontrons ce sont les retards et les absences. Parfois on est obligé d’organiser des sessions de rattrapage sinon ils perturbent le cours par des questions que nous avons déjà dépassées. Sinon dans l’ensemble nous pouvons dire que les sessions se déroulent bien et les artisans de Baraka sont vraiment braves et patients.’’

NOTICE OF BARAKA WOMEN ON MANAGEMENT AND MARKETING TRAINING.

Women processors of local products and women vendors as well as women restorers are not left behind, they also take the training in management and marketing initiated by the YOU Foundation. We went to meet some of them to know their opinion on this training:

Continuer la lecture de NOTICE OF BARAKA WOMEN ON MANAGEMENT AND MARKETING TRAINING.

AVIS DES FEMMES DE BARAKA SUR LA FORMATION EN GESTION ET EN MARKETING.

qLes femmes transformatrices de produits locaux et les femmes vendeuses ainsi que les femmes restauratrices ne sont pas en reste, elles suivent aussi la formation en gestion et en marketing initié par la YOU Fondation. Nous sommes allés à la rencontre de quelques une d’entre elle pour connaitre leur avis sur cette formation :

Continuer la lecture de AVIS DES FEMMES DE BARAKA SUR LA FORMATION EN GESTION ET EN MARKETING.

LES ARTISANS DE BARAKA SUIVENT LEURS COURS DE GESTION ET DE MARKETING AVEC BEAUCOUP D’ATTENTION

La formation des artisans de Baraka a démarré le lundi 17 Juillet à l’école primaire de Baraka à partir de 18heures.
Les cours vont se tenir du lundi au vendredi de 18h à 20 heures GMT sur la demande des artisans et selon leur calendrier.

Les groupes sont constitués selon le tableau suivant :

Corps de Métier Nombre Nombre de groupe
Femmes transformatrices de produits locaux et restauratrices 45 3
Bâtiment (Maçon, peintre, carreleur électricien, fleuriste) 25 2
Coiffeuse/Couturière 18 1
Mécanicien, charretier 12 1
Menuisier Métallique, Bois, Frigoriste, forgeron 38 2

Chaque groupe va d’abord démarrer par le marketing dont le contenu sera :
Comment se présenter ? Comment présenter son entreprise, comment présenter ses produits

• aux clients,

• aux bailleurs

• aux investisseurs,

• aux partenaires d’affaire…
La connaissance des supports de présentation par artisans sera aussi abordée, il s’agira :

• les dépliants,

• les cartes de visites

• les cartes de fidélité

• les emballages

• enseignes, logo, slogan, couleurs

• les photos et vidéos sur tablette

• publicité (le bouche-à-oreille, les campagnes de promotion, les journaux et magazines d’annonces, les pages jaunes, la radio, la télé, foires et salons)
L’accent sera mis aussi sur la qualité du travail et va porter sur :

• le respect du cahier des charges,

• le respect des délais,

• les finitions,

• le service de transport,

• l’installation,

• le service après-vente,

• la reprise de matériels.
Comme c’est un renforcement de capacités des adultes, les cours sont en langue locale wolof, ils déroulent sous forme de discussion, d’études de cas.
Des missions sur le terrain sont prévus pour les menuisiers (bois et métallique), les maçons, les peintres, les carreleurs…
Tous les artisans membres des groupes suivent les cours avec beaucoup d’intérêts et sont assidus au cours.
Comme pour dire la responsabilisation des artisans initiée par la YOU Fondation vient à son heure !
Voici les photos des différents cours:

BARAKA ARTISANS FOLLOW MANAGEMENT AND MARKETING COURSES WITH A LOT OF ATTENTION

The training of the craftsmen of Baraka started Monday, July 17 at the primary school of Baraka from 18 hours.
The courses will be held from Monday to Friday from 6 pm to 8 pm GMT on the demand of the artisans and according to their calendar.

Continuer la lecture de BARAKA ARTISANS FOLLOW MANAGEMENT AND MARKETING COURSES WITH A LOT OF ATTENTION

Baraka craftsmen plan their training in Management and Marketing

The training of the craftsmen of Baraka began with a planning session with the teacher / trainer Mr Mohamed Diouf who will conduct the training in Baraka with two of his college professors of marketing and computer science.

Continuer la lecture de Baraka craftsmen plan their training in Management and Marketing

Les Artisans de Baraka planifient leurs formations en Gestion et en Marketing

La formation des artisans de Baraka a démarré par une séance de planification avec le professeur/formateur Monsieur Mohamed Diouf qui va dérouler la formation à Baraka avec deux de ses collèges professeurs de marketing et d’informatique.

Continuer la lecture de Les Artisans de Baraka planifient leurs formations en Gestion et en Marketing