La présidente du Comité de Pilotage du Projet « Cité Baraka » fait le suivi du chantier

La présidente du comité de pilotage du projet « Cité Baraka » Madame Soumaré a effectué une visite du chantier à Baraka le Jeudi 24 Mai 2018. Cette visite a été faciltée par l’équipe de HOPE’87 Sénégal partenaire local de la YOU Foundation en Allemagne et le comité de développement de Baraka.
Pour rappel ce comité de pilotage a été mis en place par le Ministère du Renouveau Urbain de l’Habitat et du Cadre de Vie pour faciliter la mise en œuvre de ce projet qui est très cher à Madame Ohoven.
Madame Soumaré a discuté avec le chef de chantier Talla Diop et du directeur des opérations Mr Kane de l’entreprise IC Suarl qui ont précisé que le chantier est en phase d’installation avec les commandes préliminaires.rps20180530_101439

Il s’agit de l’approvisionnement du chantier en sable dune pour 20 m3, en béton basalte de calibre 3/8 pour 20m3, en béton basalte 8/16 pour 8m3, en ciment pour 4 tonnes, en fer de 8 pour 3,5 tonnes, en fer de 10 pour 1,5 tonnes, en fer de 12 pour 2 tonnes et en fer de 14 pour 0,3 tonnes.rps20180530_101523

Selon Talla Diop chef de chantier, le travail actuel consiste à creuser des trous appelés des semelles des immeubles pour une profondeur de 2m et une largeur de 1,5 m à 2,20 m.rps20180530_101510

Pour chaque immeuble, seule la moitié des semelles a été creusée.
Les ouvriers qui sont en moyenne de 20 personnes par jours sont confrontés au moment du travail à la présence des tuyaux de raccordements de l’ONAS (Office Nationale de l’Assainissement du Sénégal). La présidente du comité de pilotage a suggéré à l’entreprise IC SUARL de se rapprocher de l’ONAS pour transferer les tuyaux de raccordements.rps20180530_101409

Après la visite du chantier, la présidente du comité de pilotage a tenu une séance de travail avec l’équie de l’entreprise IC SUARL, les membres du comité de développement de Baraka et l’équipe de HOPE’87 au Sénégal. Lors de cette rencontre, Madame Soumaré a fait savoir à l’entreprise IC SUARL que les travaux sont en retard et seront en retard par rapport au délai de livraison si aucune solution n’est trouvée.
Le chef de chantier Monsieur Diop a répondu en signalant que le relogement des familles impactées avait ralenti considérablement les travaux.
C’est ainsi que le comité de développement de Baraka en rapport avec les artisans de Baraka ont décidé de mettre la main à la patte en proposant de construire des Baraques beaucoup moins chères.rps20180530_101425

Cette initiative est prise de façon consensuelle avec les 26 familles impactées pour que le travail se déroule dans de bonnes conditions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s